L'amendement Lefevre revient à l'Assemblée Nationale

Publié le par Jean Mallot

 

Par un amendement provocateur le porte-parole de l’UMP, M. Lefebvre, voulait que le recours au télétravail permette de faire travailler les salariés pendant leurs congés de maladie ou de maternité. Devant le tollé soulevé cet amendement avait été « retiré ».

Mais les députés UMP ont adopté jeudi dernier, avec l’avis favorable du gouvernement, un amendement prévoyant qu’en cas de menace d’épidémie (par exemple de pandémie grippale) la formule du télétravail permettra « la continuité de l’activité de l’entreprise ».

Certes le gouvernement et l’UMP prétendent que cette mesure concernerait les salariés bien portants retenus chez eux par précaution.

Mais, outre que cela révèle une fois de plus l’obsession de la droite de faire travailler les salariés toujours plus, à tous moments et en toutes circonstances, il est clair que cette disposition s’adressera aussi, de fait, aux salariés malades également retenus chez eux. Certaines entreprises seront tentées de ne pas faire la différence.

On peut donc s’inquiéter et voir dans cet amendement le retour, sous une autre forme mieux présentée, de celui de M. Lefebvre.

A quand des postes de télétravail dans les hôpitaux ?

Publié dans A l'assemblée

Commenter cet article

sarkodingo 09/06/2009 13:58

Bien vu! Et tout ça dans un silence médiatique remarquable!