Le Conseil d'Etat donne raison aux socialistes sur le temps de parole du Président de la République

Publié le par Jean Mallot

Le Conseil d'Etat donne raison aux socialistes sur le temps de parole du Président de la République


Le Conseil d'Etat a annulé mercredi la décision du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel sur la non prise en compte de la parole présidentielle dans l'audiovisuel. Il renvoie au CSA la fixation de nouvelles règles. Cette décision fait suite au recours des députés socialistes François Hollande et Didier Mathus de décembre 2007. Lors d'une conférence de presse commune avec Jean-Marc Ayrault et Michel Françaix, ils ont exigé que le CSA fixe de nouvelles règles dès le mois prochain, affirmant que " le peu qui reste de crédibilité au CSA se joue maintenant ".
Le Groupe SRC considère absolument indispensable que le pluralisme soit respecté au sein des médias. C'est un enjeu essentiel pour notre démocratie. Les institutions de la Vème République connaissent aujourd'hui une dérive accentuée par la présidentialisation du régime et l'hypermédiatisation du chef de l'Etat. L'un des points fondamentaux est de garantir l'égalité entre l'exécutif, la majorité et l'opposition, compte tenu des interventions incessantes du Président de la République. Il y a un an, la droite rejetait la proposition de loi du Groupe qui allait en ce sens. La décision du Conseil d'Etat est cette fois incontournable ; il s'agit donc d'une victoire pour le pluralisme et la démocratie.

Commenter cet article