Hôpital, le Parti socialiste réitère trois demandes à Mme Bachelot

Publié le par Jean Mallot

Le 20 décembre dernier, le Parti socialiste a interpellé le gouvernement sur la situation de saturation des urgences à la veille des fêtes. Les services d’urgence des hôpitaux étaient en ébullition, avec une saturation pouvant atteindre 200 % de leur capacité. Le Parti socialiste demandait au gouvernement de prendre la mesure de la situation s’il ne voulait pas ajouter une crise sanitaire à la  crise économique et sociale. Un homme vient de décéder la nuit dernière, faute de place, d’après la Porte-parole de l’APHP dans un délai suffisamment rapide, dans un service de réanimation pouvant réaliser une coronarographie.
Les personnels hospitaliers n’ont pas besoin de la compassion de leur ministre ou de ses seules visites de courtoisie dans les hôpitaux les jours de fête. Ils ont besoin de moyens leur permettant d’exercer leur mission avec la qualité et la réactivité nécessaires, là où des vies sont en jeu.
Face à cette situation, le Parti socialiste réitère trois demandes à Mme Bachelot : apporter une réponse immédiate à la situation des services d’urgence en période de fêtes, faire en sorte que toute la lumière soit faite sur les  événements tragiques qui viennent de se dérouler dans le cadre de l’hôpital, reprendre à la rentrée une concertation approfondie avec les personnels et tous les acteurs concernés afin de revoir ses projets en cours.

Publié dans A l'assemblée

Commenter cet article