Le Conseil Régional se bat pour le TGV en Auvergne

Publié le par Jean Mallot

Signez la pétition pour le TGV en AUVERGNE sur http://www.faisonsbougerleslignes.com/

Motion votée lors de la drnière session du Conseil Régional

Les conclusions du Grenelle de l’Environnement ont fait état d’une série de propositions ambitieuses en matière de politique environnementale française pour les 20 années à venir. Les quatre tables rondes finales du Grenelle, rassemblant des représentants des syndicats, des entreprises, des ONG, des élus et des représentants de l’administration d’Etat, ont travaillé à la définition de mesures opérationnelles et concrètes, autour de quatre grandes thématiques : « la lutte contre le changement climatique », « la préservation et la gestion de la biodiversité et des milieux naturels », « la préservation de la santé et de l’environnement tout en stimulant l’économie » et « l’instauration d’une démocratie écologique ».

Le 25 octobre 2007, le Président de la République a tenu à affirmer lors de son discours à l’occasion de la restitution des conclusions du Grenelle, qu’il faisait siennes les propositions qui en sont issues, et qu’il les portera et les mettra en œuvre . Il s’est également engagé à « investir massivement dans les transports », à « une politique massive d’investissement dans le bâtiment », et à « une politique d’investissement massif dans l’agriculture ».

Le 29 avril 2008, une première version du projet de loi relatif à la programmation du Grenelle de l’environnement, intitulé « Grenelle 1 », était rendue publique, et une première présentation en Conseil des Ministres a eu lieu le 11 juin dernier. Ce projet de loi, reprenant « l’essentiel » des propositions établies par les groupes de travail du Grenelle, ne fait en revanche allusion que de manière très vague aux engagements financiers que compte prendre l’Etat pour mener à bien les différentes mesures opérationnelles, et ne fait apparaître aucune réelle programmation financière.

Dans notre région dont les problématiques de développement des transports durables de marchandises et de voyageurs sont omniprésentes, où les enjeux agricoles sont essentiels, où la préservation d’une biodiversité remarquable revêt une attention particulière, et qui a fait du développement durable sa priorité, il est nécessaire de pouvoir compter sur un engagement financier de l’Etat à la hauteur des besoins dans tous ces domaines.

En conséquence, le Conseil régional d’Auvergne demande à l’Etat :

- de faire part rapidement les engagements budgétaires précis qu’il compte prendre pour l’ensemble des mesures qui sont inscrites dans le projet de loi Grenelle 1, le seul affichage politique n’étant pas suffisant pour répondre aux besoins exprimés par les acteurs du Grenelle,

- de préciser les volumes de financement correspondant aux mesures présentées dans le Chapitre III concernant les Transports, dans les articles 10 et 11 faisant référence respectivement aux « transports durables de marchandises » et aux « transports durables de voyageurs », comme demandé récemment par le Président du Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART).

Commenter cet article