L'O.I.T. porte un coup fatal au C.N.E.

Publié le par Jean Mallot

Le Parti socialiste salue avec force la décision de l’Organisation Internationale du Travail de déclarer le dispositif « contrat nouvelles embauches » contraire aux principes internationaux.

En déclarant que la période d’essai de deux ans ne répondait pas aux conditions d’une durée probatoire raisonnable, confirmant ainsi deux décisions de Cour d’appel, l’OIT vient de porter un coup fatal, non seulement au CNE, mais également au projet de contrat de travail unique tel que défendu par Nicolas SARKOZY.

En effet, ce projet de contrat de travail unique aurait pour principal objet de permettre à l’employeur de se séparer de son salarié sans motif pendant une longue période d’essai.
Cette décision majeure de l’OIT remet donc fondamentalement en cause le discours et les projets du président de la République sur la question sociale.

Communiqué d’Alain VIDALIES,

Secrétaire national aux Entreprises

Publié dans A l'assemblée

Commenter cet article